Dunkerque (VOstf)

Dunkerque
20h30 – Dans les salles des fêtes
Jeudi 14 septembre Sugères
Vendredi 15 septembre La Chapelle Agnon
Mardi 19 septembre Maringues (Collège Louise Michel)
Mercredi 20 septembre Bort l’Etang
Mardi 26 septembre St Dier d’Auvergne
Mercredi 27 septembre Vic le Comte (Halle du jeu de paume)
Jeudi 28 septembre Le Vernet la Varenne
Jeudi 28 septembre St Georges Lagricol
Samedi 30 septembre St Victor Montvianeix (La Grange – Le bourg)

 

  • Long métrage anglais - version originale sous-titrée français
  • 1h47 - 2017
  • Genre : Guerre
  • Réalisé par Christopher Nolan
  • Avec Fionn Whitehead, Mark Rylance, Tom Hardy
  • Public : Adultes et adolescents

Résumé

Le récit de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en mai 1940.

Les critiques

La croix: «Avec la reconstitution de l’opération de sauvetage de centaines de milliers de soldats en mai 1940, Christopher Nolan livre une expérience sensorielle intense d’une grande maîtrise formelle, qui privilégie le point de vue britannique.» Stéphane Dreyfus

Première : « On ne va pas épiloguer sur la maîtrise du réalisateur pour les scènes d’action et à ce titre Dunkerque n’en est pas avare : rien que les combats aérien avec Tom Hardy valent à eux seules le ticket de cinéma.» Nicolas Bellet

Le point de vue Ciné Parc

Au vu de Memento, Insomnia, Batman  : The Dark Knight, Inception & Interstellar, Christopher Nolan  semblait plutôt un adepte de la science fiction et du fantastique. Avec Dunkerque, il se frotte  pour la première fois au film historique. Un premier film sur l’opération Dynamo, intitulé lui aussi Dunkerque a déjà été réalisé en 1958 par Leslie Norman. Mais ici, peu de paroles, beaucoup d’action et surtout une maestria à embarquer le spectateur dans cet enfer. Il faut bien s’accrocher à son siège car le film accorde peu de moments de répit au spectateur, littéralement immergé dans l’action et ce, de manière toujours imprévisible. On sent que le réalisateur a voulu placer chacun de nous au plus près de la situation qu’ont pu connaître ces jeunes garçons au cours de cette opération militaire d’envergure. On ne peut s’empêcher de penser à la magistrale ouverture d’Il faut sauver le soldat Ryan, sauf qu’ici Nolan fait durer le calvaire pendant au moins 1h30

Quand bien même vous n’appréciez pas la VOstf, passez outre. Le film, privilégiant l’action, est suffisamment avare en paroles, pour que vous en oubliiez la VO !

Avant-programme

Wolf / Julia Ocker / Allemagne / 2015 / 3 mn