Les vieux fourneaux

Les vieux fourneaux
20h30 – Dans les salles des fêtes
Jeudi 4 octobre Sugères
Samedi 6 octobre Sauvessanges (salle paroissiale)
Jeudi 11 octobre Arlanc
Vendredi 12 octobre Vertolaye
Mercredi 17 octobre Puy Guillaume
Vendredi 19 octobre Félines
Vendredi 19 octobre St Jean d’Heurs
Mardi 23 octobre Tours-sur-Meymont

 

  • Long métrage français
  • 1h29 - 2018
  • Genre : Comédie
  • Réalisé par Christophe Duthuron
  • Avec Pierre Richard, Eddy Mitchell, Roland Giraud, Alice Pol, ...
  • Public : Adultes & adolescents

Résumé

Pierrot, Mimile et Antoine, trois amis d’enfance de 70 balais, ont bien compris que vieillir était le seul moyen connu de ne pas mourir et ils sont bien déterminés à le faire avec style ! Leurs retrouvailles à l’occasion des obsèques de Lucette, la femme d’Antoine, sont de courte durée … Antoine tombe par hasard sur une lettre qui lui fait perdre la tête. Sans fournir aucune explication à ses amis, il part sur les chapeaux de roue depuis leur Tarn natal vers la Toscane. Pierrot, Mimile et Sophie, la petite fille d’Antoine enceinte jusqu’aux dents, se lancent alors à sa poursuite pour l’empêcher de commettre un crime passionnel… 50 ans plus tard !


Les Vieux fourneaux
Les Vieux fourneaux Bande-annonce VF

Les critiques

Bande à part : « Lorsque les ancêtres survoltés entament leur road trip improbable, ils caressent en fait un projet très beau et très universel, que les acteurs illustrent avec une très touchante ferveur : rire encore, faire encore des conneries, en somme, vivre encore avant le dernier voyage. » Danièle Heymann

Le journal du dimanche : « En roue libre, Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud donnent toute sa saveur à cette comédie façon « Affreux, sales et méchants » qui réussit à garder, dans les dialogues et à l’image, le côté cartoon de la BD à succès de Wilfrid Lupano (ici scénariste) et Paul Cauuet. » Barbara Théate

Le point de vue Ciné Parc

Les Vieux fourneaux est adapté de la bande-dessinée française du même nom scénarisée par Wilfrid Lupano et dessinée par Paul Cauuet (plus précisément des intrigues des tomes 1 et 3). C’est avant tout le graphisme qui a séduit le réalisateur Christophe Duthuron dans le premier album des « Vieux fourneaux » : « Les personnages de Paul Cauuet, son souci de la mise en scène, de la fluidité, sa maîtrise du «rythme» de lecture. Cest une BD en droite ligne de cette école francobelge que j’admire tant.[] Et puis la langue sublime de Lupano, bien sûr. C’est à la fois goguenard, rigolard, anar, vachard, transgressif, nostalgique et plein dhumanité.

Avant-programme

Le film sera précédé d’un court-métrage : Ma vie de moule perlière / 2018 / 5mn / réalisé par les élèves de l’école St Joseph de Sauvessanges assistés de Annaïg Pensec et Sylvain Vrignaud sur une initiative du Parc naturel régional Livradois Forez