Classé Art et Essai
Label Jeune Public

Présentation pour les élus

I – Présentation générale :

1 – Historique

En 1984, le Parc naturel régional Livradois-Forez envisage, en s’appuyant sur des expériences existantes (diffusion plus ou moins régulière de films 16 mm dans le cadre de Ciné Clubs), la mise en place d’un réseau de cinéma itinérant afin de desservir les communes éloignées des salles fixes.

Une association va donc naître en 1989 qui sera transformée en 1991 en Syndicat Intercommunal à Vocation Unique sur volonté politique, faisant de Ciné Parc à l’époque, le seul circuit de cinéma itinérant français ayant un statut de collectivité territoriale.

2 – Objectifs

Ciné Parc a pour objectif de participer au développement local d’un territoire rural vieillissant et relativement enclavé en offrant à l’ensemble de sa population un accès à la culture cinématographique sous toutes ses formes : outil de divertissement mais aussi outil pédagogique de réflexion et compréhension.

3 – Missions

Ciné Parc a pour mission de mettre, de manière régulière, des projections professionnelles de films sortis en salle de cinéma dans des communes de 250 à 4 000 habitants, équipées de salles polyvalentes aménagées.

Les orientations choisies s’inscrivent dans une volonté de cohérence de programmation, intégrant l’aspect grand public, le cinéma d’auteur et les films Jeune Public. Le court métrage occupe, lui aussi, une place non négligeable dans la programmation.

Outre ces séances régulières, Ciné Parc propose différentes actions d’animation liées au cinéma et travaille en collaboration étroite avec les structures culturelles du secteur : séances scolaires, ateliers d’animation en temps scolaire, ateliers d’écriture, ciné concert, spectacle vivant et cinématographique, soirées thématiques, séances plein air.

II – Chiffres et fonctionnement

Ciné Parc en 2015

  • ▪ 28 communes *(25 Puy-de-Dôme, 3 Haute-Loire) : 27 adhérentes, 1 conventionnée
  • ▪ Circuit classé Art et Essai labelisé Jeune Public
  • ▪ 85% de films classés Art et Essai dont 31% présentés en Version Originale sous titrée français
  • ▪ 710 séances pour 26 058 spectateurs : moyenne 33 spectateurs / séances

Ciné Parc propose une vingtaine d’animations différentes :

En journée : Cinématernelle, Ecole et Cinéma, Collège et cinéma, Ciné-Langues, Séances spéciales, Cellulo, Séances jeune public, Ciné-Goûter, Séances au festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand.

En soirée : Séances du soir, Ciné-Discussion, Littérature et Cinéma, Classé Polar, Agriculture et cinéma, Ciné-concert, Cinéma Plein Air ainsi que des actions partenariales avec des associations (Autour d’Elles, Le petit salon du Livre de Condat…)

Ciné Parc s’occupe aussi de la coordination départementale Ecole et Cinéma, de la création de fiches pédagogiques, fait partie du Collectif des itinérants pour le numérique (ANCI) et de l’association régionale Plein Champ…

III – Le budget de Ciné Parc et la participation communale

1 – Quelques chiffres

  • ▪ 56 délégués de commune bénévoles
  • ▪ 2 conseils syndicaux (mars et octobre)
  • ▪ au minimum un film toutes les 3 semaines dans chaque commune toute l’année
  • ▪ 28 salles polyvalentes aménagées (cabine de projection, écran, fauteuils)
  • ▪ 5 permanents
  • ▪ des partenaires divers : Centre National de la Cinématographie, Conseil Général du Puy-de-Dôme, Direction Régionale des Affaires Culturelle d’Auvergne, Parc Naturel Régional Livradois-Forez, Conseil Régional d’Auvergne, l’Académie de Clermont-Ferrand.

Ciné Parc possède un budget global (hors excédent) de 275 604 € dont 67% d’autofinancement. Les recettes de billeterie et des prestations représentent 35% du total des recettes budgétaires en 2015 (qui s’ajoutent aux 32% de cotisations communales) ; restent donc 33% d’aides financières extérieures dont l’essentiel est imputable à notre programmation Art et Essai (25 000 € pour nos deux tournées).

Ciné Parc emploie 5 permanents en 2016 (4 titulaires de la Fonction Publique Territoriale & 1 emploi avenir).

2 – La cotisation communale

Deux types d’adhésions existent en 2016 :

  • Commune adhérente : toutes séances : adhésion à 2.50 €/habitant + 500 € de forfait fixe
  • Commune adhérente : uniquement séances scolaires (6 séances maxi par an) : adhésion à 2.50 €/habitant / 3 (nombre de déplacements) + 500 € de forfait fixe
  • Commune conventionnée : adhésion à 3 € / habitant + 500 € de forfait fixe

IV – Le rôle du délégué :

Le rôle du délégué communal est primordial dans le bon fonctionnement de Ciné Parc. Il est le représentant privilégié de sa commune, une personne relais pour les actions de Ciné Parc auprès du Conseil Municipal et du maire ainsi qu’auprès de ses administrés, l’interface indispensable à nos actions permettant de faciliter les missions de l’équipe technique de Ciné Parc.

Dix délégués sont élus pour faire partie du Bureau (2014-2020) :

  • ▪ Mme Jacqueline Jouve (Présidente) : Cunlhat
  • ▪ Mme Marie COURT (Vice Présidente) : La Chapelle Agnon
  • ▪ Mme Danièle MALOSSI (Secrétaire): Vertolaye

Membres :

  • ▪ Stéphane BLIN (St Victor Montvianeix)
  • ▪ Mme Nicole CHARFOULET (St Jean des Ollières)
  • ▪ Mme Christiane EMILI (Le Vernet la Varenne)
  • ▪ Michel ESPEIL (Sauxillanges)
  • ▪ Pierre FOUILLOUX (Sauxillanges)
  • ▪ Mme Annie JOUVET (Sauvessanges)
  • ▪ Mme Annie TERROLLE (Olliergues)

Plusieurs délégués sont élus ou désignés pour faire partie de la commission de programmation qui propose, en lien avec le Directeur, les films à diffuser. Cette commission est renouvelable chaque année.

En 2016 :

  • – Mme Jacqueline JOUVE (Cunlhat)
  • – Mme Chantal CHIGROS (St Jean des Ollières)
  • – Mme Annie TERROLLE (Olliergues)
  • – Mme Marie COURT (La Chapelle Agnon)
  • – M. Jonathan VERRIER (Bort l’Etang)

D’autre part, 6 autres membres officieux sont consultés : il s’agit de Armelle Rodolfo (Vertolaye) ; Danièle Malossi (Vertolaye), Elisabeth Salsé (La Chaise Dieu), Marcial Hériteau (Cunlhat), Pascal Audoux (Isserteaux), Stéphane Blin (St Victor Montvianeix),

Dans les membres de l’équipe de Ciné Parc, Candice Roussel a aussi un avis consultatif.

V – Comment adhérer à Ciné Parc :

A ce jour, seules les communes peuvent adhérer à Ciné Parc.

Les premières choses à s’assurer :

S’assurer que l’animation proposée répondra véritablement à une attente de la population et que cette dernière se sente prête à s’investir sur des opérations plus ponctuelles autour du cinéma.

S’assurer d’avoir une salle qui peut accueillir du public sans que cela pose des problèmes de sécurité et avoir à l’esprit qu’il faut se munir d’un écran de projection. Envisager aussi de faire un effort sur la qualité des sièges afin qu’il y ait un confort minimum.

Chauffage et occultation de la salle obligatoire et sans compromis.

Coût d’un écran (environ 3000 €)

Pour intégrer le réseau Ciné-Parc :

1 – La commune fait une délibération demandant d’entrer dans le syndicat
(le maire informe le conseil municipal que la commune sollicite le Syndicat Intercommunal Ciné Parc pour que soit étudié l’éventuelle mise en place de séances régulières de cinéma et qui donnera lieu à une convention pour une période d’essai).

2 –  On lui fait passer des documents qu’elle doit instruire pour le CNC (Centre National de la Cinématographie).
Attention, bien vérifier que nous sommes à plus de 15 km d’une salle fixe, sans quoi l’accord de la salle fixe sera demandé.

3 – Délai d’autorisation : de 2 à 4 mois environ.

4 – On fait un essai de plusieurs mois sans adhésion définitive mais avec un forfait : les billets d’entrées + un forfait si la somme minimum* prévue n’est pas atteinte (délibération de mars 2003).

5 – Si les critères sont remplis pendant cette période d’essai (nombre minimum de spectateurs, implication de la commune, des écoles et des associations à nos activités), on peut accepter la commune dans le syndicat.

6 – La décision d’intégration ne peut être prise que pendant l’un des deux conseils syndicaux que nous avons par an soit : Mars et Octobre (délai légal de réponse des communes : 3 mois)

7 – La commune nous reçoit un soir (toujours le même) toutes les trois semaines. Le soir en question sera défini selon les jours qui nous restent.

8 – Une cotisation est demandée (délibération octobre 2015) : elle s’élève pour l’année 2016 à 500 € de forfait fixe (pour toutes communes) + 2.50 € par habitant* pour les communes Parc, 3 € pour les communes hors Parc (doivent être obligatoirement conventionnées avec Ciné Parc). Cette cotisation évolue chaque année.

9 – Des délégués de commune sont désignés : ils peuvent être élus ou cooptés (jusqu’en 2020). Il vaut quand même mieux des gens motivés…

10- Le repas de l’opérateur est pris en charge par la commune le soir de séance.

*Somme minimum = coût de mise à disposition d’un opérateur-projectionniste (8h00) ainsi que les frais kilométriques aller-retour au tarif administratif en vigueur (une fois la part de location de film déduite).

**Population totale INSEE

En dehors de cette adhésion annuelle, nous pouvons mettre en place des projections ponctuelles, en salle ou en plein air, facturée à la prestation (voir rubrique prestations).