The guilty

The guilty
20h30 – Dans les salles des fêtes
Vendredi 5 octobre La Chapelle Agnon
Mercredi 10 octobre Bort l’Etang
Vendredi 12 octobre St Jean des Ollières
Samedi 13 octobre St Victor Montvianiex (La Grange – Le Bourg)
Mardi 16 octobre St Dier d’Auvergne
Jeudi 18 octobre Le Vernet-La-Varenne
Mercredi 24 octobre (séance initialement prévue le 17 octobre) Vic-le-Comte (Halle du Jeu de Paume)

 

  • Long métrage danois - version originale sous titrée français
  • 1h25 - 2018
  • Genre : Thriller
  • Réalisé par Gustav Möller
  • Avec Jakob Cedergren, Jakob Ulrik Lohmann, Laura Bro
  • Public : Adultes & adolescents - Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Résumé

Une femme, victime d’un kidnapping, contacte les urgences de la police. La ligne est coupée brutalement. Pour la retrouver, le policier qui a reçu l’appel ne peut compter que sur son intuition, son imagination et son téléphone.


The Guilty
The Guilty Bande-annonce VO

Les critiques

Le nouvel observateur : « Le premier film de Gustav Möller, 30 ans, est un concentré de stress sous amphètes. Jamais on ne quitte le centre d’appels, jamais on ne voit les victimes, jamais la caméra ne sort, et pourtant on est rivé. » François Forestier

Le journal du dimanche : « Une pure expérience immersive qui sollicite l’imagination : on construit dans notre tête le film qu’on ne voit pas. » Stéphanie Belpêche

Le point de vue Ciné Parc

Le réalisateur s’est inspiré d’un appel au 112 d’une femme kidnappée dont il a été témoin. Assise dans une voiture à côté de son ravisseur, elle devait parler en langage codé. Rien qu’en entendant la voix de cette femme, le réalisateur pouvait imaginer la situation : « J’ai compris que chaque personne écoutant cet enregistrement verrait des images différentes : une femme différente, un kidnappeur différent, etc Cest là que je me suis dit : et si on utilisait cette idée dimages mentales dans un film ? Au cinéma, on peut créer tout un univers à lintérieur d’une seule pièce. Avec « The Guilty », j’espère avoir réalisé un thriller haletant, qui offre à chaque spectateur une expérience qui lui est propre ».

Avant-programme

Le film sera précédé d’un court-métrage : Ma vie de moule perlière / 2018 / 5mn / réalisé par les élèves de l’école St Joseph de Sauvessanges assistés de Annaïg Pensec et Sylvain Vrignaud sur une initiative du Parc naturel régional Livradois Forez