Une année polaire

Une année polaire
21h – Dans les salles des fêtes
Lundi 16 juillet La Chapelle Agnon
Vendredi 20 juillet St Jean des Ollières
Samedi 21 juillet St Victor Montvianeix (La Grange – Le Bourg)
Mardi 24 juillet St Dier d’Auvergne
Mercredi 25 juillet Vic-Le-Comte (Halle du Jeu de Paume)
Jeudi 26 juillet Le Vernet La Varenne
Jeudi 26 juillet St Georges Lagricol
  • Long métrage français
  • 1h34 - 2018
  • Genre : Comédie dramatique, Aventure
  • Réalisé par Samuel Collardey
  • Avec Anders Hvidegaard, Asser Boassen, Thomasine Jonathansen, ...
  • Public : Adultes & adolescents

Résumé

Pour son premier poste d’instituteur, Anders choisit l’aventure et les grands espaces: il part enseigner au Groenland, à Tiniteqilaaq, un hameau inuit de 80 habitants. Dans ce village isolé du reste du monde, la vie est rude, plus rude que ce qu’Anders imaginait. Pour s’intégrer, loin des repères de son Danemark natal, il va devoir apprendre à connaître cette communauté et ses coutumes.


Une année polaire
Une année polaire Bande-annonce VO

Les critiques

Le journal du Dimanche : « Une chronique pleine de chaleur humaine dans l’immensité blanche et polaire, mettant en scène le choc de deux cultures qui tentent d’entrer en contact et de se comprendre, loin des clichés. » Barbara Théate

L’humanité: « Si scénaristiquement c’est élémentaire, sur le plan documentaire c’est superbe, tant pour les lieux filmés, majestueux, que pour les situations authentiques – en particulier une épique chasse au phoque. Pas un grand film, mais un film vrai. C’est déjà beaucoup. » Vincent Ostria

Le point de vue Ciné Parc

Samuel Collardey est un réalisateur qui aime mêler fiction et documentaire. C’est sa marque de fabrique depuis L’apprenti, son premier film. Ont suivi Comme un Lion puis Tempête. Seule entorse à la règle, quelques épisodes de l’excellente série d’espionnage, Le Bureau des Légendes. Pour Une année polaire, il a passé un an sur place avec les villageois, à partager leur vie, à observer, sans filmer mais en prenant des notes et en se documentant. C’est là qu’il a appris qu’un nouvel instituteur allait être nommé… C’est ce qui marqua le début de l’aventure… D’autre part, Samuel Collardey a perçu ce petit village comme une société intéressante à filmer aujourd’hui parce que prise entre tradition et modernité. « Ces gens mangent du phoque tous les jours, ils partent chasser l’ours ou le narval, au harpon ; et, en même temps, ils ont tous un smartphone dernier cri, un compte Facebook et ils sont hyperconnectés. »

Avant-programme

Le film sera précédé d’un court-métrage : “Paroles de PEP’S” : Témoignages de Personnes à Energie Positive et Solidaire vivant sur le territoire d’Ambert Livradois Forez / Etudiants de l’Université Clermont Auvergne et Communauté de communes Ambert Livradois Forez / 2018 / 3mn