En guerre

En guerre
21h – Dans les salles des fêtes
Jeudi 21 juin Sugères
Vendredi 22 juin La Chapelle Agnon
Samedi 30 juin St Victor Montvianiex (La Grange – Le bourg)
Mardi 3 juillet St Dier d’Auvergne
Mercredi 4 juillet Vic-Le-Comte (Halle du Jeu de Paume)
Jeudi 5 juillet Le Vernet La Varenne
Jeudi 5 juillet St Georges Lagricol

 

  • Long métrage français
  • 1h53 - 2018
  • Genre : Drame
  • Réalisé par Stéphane Brizé
  • Avec Vincent Lindon, Mélanie Rover, Jacques Borderie, ...
  • Public : Adultes & adolescents

Résumé

Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l’usine Perrin Industrie décide néanmoins la fermeture totale du site. Accord bafoué, promesses non respectées, les 1100 salariés, emmenés par leur porte‑parole Laurent Amédéo, refusent cette décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi.


En Guerre
En Guerre Bande-annonce VF

Les critiques

Elle : « La mise en scène de Stéphane Brizé est fine, le spectateur est à la fois au coeur des manifs et des discussions. On est dans le cinéma vérité, glaçant, dérangeant. Juste tout simplement.» Françoise Delbecq

 Le journal du Dimanche : « Un drame d’une puissance émotionnelle inouïe, qui repose sur une narration en temps réel, des dialogues percutants et des plans séquences vertigineux.» Stéphanie Belpêche

Le point de vue Ciné Parc

Le film a été présenté en compétition au Festival de Cannes 2018.

Stéphane Brizé a voulu tourner En Guerre pour comprendre ce qu’il y a derrière les images des médias qui se font régulièrement les témoins de la violence qui peut surgir à l’occasion de plans sociaux. « Quel est le chemin qui mène à cette violence ? Une colère nourrie par un sentiment d’humiliation et de désespoir qui se construit durant des semaines de lutte et où se révèle – on le découvrira – une disproportion colossale des forces en présence », précise le cinéaste. Après Mademoiselle ChambonQuelques heures de printemps et La Loi du marché, c’est la 4ème fois que le réalisateur collabore avec Vincent Lindon : « C’est une relation qui se construit film après film, année après année, et qui est proprement inouïe. Et ce n’est pas tant la confiance qu’il y a entre nous qui permet ce chemin, mais plutôt l’absence totale de complaisance l’un envers l’autre. Après trois films où je mettais Vincent en scène dans des rôles de taiseux, il fallait nécessairement faire évoluer notre travail et radicalement changer la nature du parcours et du personnage. Dans ce film, il est un homme qui parle, qui se défend, qui résiste bruyamment » indique le metteur en scène.

Avant-programme

Le film sera précédé d’un court-métrage : “Paroles de PEP’S” : Témoignages de Personnes à Energie Positive et Solidaire vivant sur le territoire d’Ambert Livradois Forez / Etudiants de l’Université Clermont Auvergne et Communauté de communes Ambert Livradois Forez / 2018 / 3mn