L’amour flou

L'AMOUR FLOU
20h30 – Dans les salles des fêtes
Samedi 8 décembre Sauvessanges (salle paroissiale)
Mardi 11 décembre Vertolaye
Mercredi 12 décembre Bort l’Etang
Jeudi 13 décembre Arlanc
Vendredi 14 décembre St Jean des Ollières
Lundi 17 décembre Tours sur Meymont
Mercredi 19 décembre Puy Guillaume
Vendredi 21 décembre Félines
  • Long métrage français
  • 1h37 - 2018
  • Genre : Comédie
  • Réalisé par Romane Bohringer et Philippe Rebbot
  • Avec Romane Bohringer, Philippe Rebbot,
  • Public : Adultes et adolescents

Résumé

Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune,deux enfants et un chien,ils ne s’aiment plus. Enfin… ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment,quand même. Beaucoup.Trop pour se séparer vraiment? Bref…C’est flou. Alors,sous le regard circonspect de leur entourage,ils accouchent ensemble d’un «sépartement »:deux appartements séparés,communiquant par…la chambre de leurs enfants! Peut on se séparer ensemble? Peut-on refaire sa vie,sans la défaire?


L’Amour flou
L’Amour flou Bande-annonce VF

Les critiques

Les inrockuptibles :  « Mise en abîme et autodérision sont au rendez-vous. Tout cela n’est donc pas juste une blague de potes, un délire conjuratoire, mais bien un film écrit, pensé, avec dialogues et personnages, autrement dit, une fiction. » Emily Barnett

Sud Ouest : « Romane Bohringer et Philippe Rebbot font ainsi de leur échec conjugal (bien réel) une fable pleine de charme, tendre et roborative (qui a reçu le prix du public à Angoulême). La poésie y circule comme dans la vie, pour peu qu’on sache regarder, et ces deux-là, inventifs et gracieux, ont l’œil bien ouvert. » Sophie Avon

Le point de vue Ciné Parc

Au démarrage du projet une histoire vraie de séparation entre les deux acteurs Romane Bohringer et Philippe Rebbot. Les deux artistes ont toutefois souhaité en faire un film tout à leur image, à la fois chaleureux, marrant et mélancolique, entre fantaisie pure et récit autobiographique. Optimiste à toute épreuve on suit donc avec délectation cette famille joyeusement foutraque, qui apprend à se réinventer après s’être séparée. Leur recette du « désamour » qui se veut tout à tour pétillante et poignante, tendre et tranchante a remporté le Prix du Public au Festival du Film francophone d’Angoulême.

Avant-programme

Le film sera précédé d’un court-métrage : Manivald / Chintis Lundgren / Estonie / 2017 / Animation / 13mn