Les hommes du feu

Les hommes du feu
21h – Dans les salles des fêtes
Samedi 5 août Sauvessanges (salle paroissiale)
Mercredi 9 août Bort l’Etang
Jeudi 10 août Arlanc
Vendredi 11 août Vertolaye
Vendredi 11 août
Vendredi 18 août
St Jean des Ollières
Mercredi 16 août Puy Guillaume
Vendredi 18 août Félines
Mardi 22 août Tours-sur-Meymont

 

  • Long métrage français
  • 1h30 - 2017
  • Genre : Drame
  • Réalisé par Pierre Jolivet
  • Avec Rochdy Zem, Emilie Dequenne, Michale Abiteboul, ...
  • Public : Adultes et adolescents

Résumé

Philippe, 45 ans, dirige une caserne dans le Sud de la France. L’été est chaud. Les feux partent de partout, criminels ou pas. Arrive Bénédicte, adjudant-chef, même grade que Xavier, un quadra aguerri : tension sur le terrain, tensions aussi au sein de la brigade… Plongée dans la vie de ces grands héros : courageux face au feu, mais aussi en 1ère ligne de notre quotidien.


Les Hommes du feu
Les Hommes du feu Bande-annonce VF

Les critiques

Le journal du Dimanche : « Cette chronique pleine d’humanité ne souffre d’aucun temps mort grâce à une mise en scène quasi documentaire entièrement dédiée à son sujet. » Stéphanie Belpêche

Les inrockuptibles: « Sans mettre le feu stylistiquement, Les Hommes du feu convainc par sa solidité sans esbroufe dans l’écriture, la mise en scène et la direction d’acteurs (Roschdy Zem et Emilie Dequenne sont excellents, et le casting est impeccable), confirmant le savoir-faire artisanal de son réalisateur. » Serge Kaganski

Le point de vue Ciné Parc

Le fils de la comédienne qui fut la voix de Caliméro et du canari Titi, débuta comme humoriste & animateur au Club Med aux cotés de son frère Marc, où les deux complices ont connu le succès dans les années 70. Les années 80 marquent sa rencontre avec le tout jeune Luc Besson, avec qui il travaille sur Le Dernier Combat et Subway. La même année, il sort un film en tant que réalisateur, Strictement personnel, thriller nommé au César de la Meilleure première œuvre. Passant ensuite de la comédie de mœurs au récit fantastique, Pierre Jolivet, metteur en scène inclassable, n’obtient les faveurs du public qu’avec Force majeure. En 1997, Fred semble marquer un nouveau départ pour Pierre Jolivet. Salué par une critique unanime, ce polar, doublé d’un portrait chaleureux du monde ouvrier, offre un de ses plus beaux rôles à Vincent Lindon, qui deviendra un des acteurs fétiches du cinéaste, aux côtés de François Berléand ou Roschdy Zem. Tous trois figurent au générique de Ma petite entreprise, une comédie qui vaut à Jolivet son plus gros succès public en 1999. Il a poursuivi sa carrière prolifique avec une dizaine de films dans les années 2000.

Avant-programme

Le film sera précédé d’un court-métrage : Kommitten / Gunhild Enger, Jenni Toivoniemi / Suède, Finlande / 2016 / 14mn